Accueil » Actualités fêtes » Les lutins de Noël : plus qu’une tradition, un phénomène social au Québec

46659a749614afd8e467948ce8b02e43

 

 

 

 

 
 
 
 
 
 
 
(Source photo: Pinterest www.banlieusardises.com )
 

L’origine :

L’histoire commence avec Régis Tremblay, en 2006, dans le village de Métabetchouan-Lac-à-la-Croix, dans la région du Saguenay-Lac-St-Jean, dans le moyen-nord québécois. Ce grand-père a fait appel à son imagination et invoqué la magie des lutins de Noël pour expliquer à ses petits-enfants la présence de traces dans la neige. Les petits curieux ont aussitôt demandé à leur grand-père comment les attraper. Une histoire était née, mais pas seulement. Sans le savoir, Régis Tremblay, venait de créer un mythe à la hauteur du père Noël, en provoquant un engouement sans précédent pour les lutins de Noël dans sa région natale mais aussi dans une bonne partie du Québec, voir même à l’étranger. Depuis, des milliers de Québécois se sont mis à la chasse aux lutins de Noël, créant ainsi une tradition de Noël où l’imagination et l’enchantement sont les principaux ingrédients. Toutefois, les fabricants ont depuis profité de la tendance, avec la commercialisation de plus en plus effrénée de ces lutins.

La chasse aux lutins de Noël : Comment ça marche

« La légende raconte que les lutins de Noël, après avoir travaillé toute l’année à l’usine du Père Noël pour fabriquer les cadeaux, visitent les maisons pour faire toutes sortes de plaisanteries une fois la nuit tombée. »

Dans les faits :

  1. On reçoit un message du Père Noël nous annonçant qu’un (ou plusieurs pour encore plus de rigolade) de ses lutins a (ont) l’intention d’élire domicile chez nous (un peu l‘incruste le lutin) ;
    • Astuce : pensez à donner un nom au lutin en le mentionnant dans le message.
  2. On fabrique alors un «piège» à lutin (sac ou boite), dans lequel on place un appât (il semblerait que le lutin aime la galette ou le biscuit en pain d’épice) ;
    • La tradition veut que le lutin soit capturé à la première neige. Euh ! ça aussi ça vaut pour nos amis Québécois ! si on attend la première neige en France, ça peut arriver n’importe quand ou pas du tout ! Prévoyez plutôt vers le 1er décembre, un peu à la manière d’un calendrier de l’avent.
  3.  Un matin, on découvre avec bonheur qu’on a attrapé le fameux lutin. On fait connaissance, on sympathise et on l’assure qu’on prendra bien soin de lui ;
  4. Très gentil, le lutin s’avère toutefois farceur, car pendant la nuit, il a tendance à faire des mauvais coups comme manger des biscuits sur le divan, jouer avec le papier de toilette, grimper dans le sapin de Noël, fouiller dans placards et renversé le paquet de céréales ou faire des anges dans la farine renversée par terre ;
  5. Le 24 décembre, il repart au Pôle Nord rejoindre le Père Noël pour la grosse nuit de travail qui se prépare.

Dans le principe, les lutins sont figés le jour, mais pendant la nuit, ils font toutes sortes de bêtises. Et au grand plaisir de toute la famille, vous les découvrez au petit matin figés dans leurs farces. Vous avez bien compris que ces fameuses bêtises ou farces, c’est vous qui les mettez en scène le soir quand tout le monde est couché ! ? 😉

En fait, tout est bon pour leur faire faire n’importe quoi, à ces lutins, et ainsi amuser vos chères têtes blondes au réveil.

Le pour ou le contre

POUR :

Ça met de la magie dans la maison… Quel plaisir de voir la tête de nos petits au matin quand ils découvrent les facéties de leurs « petits locataires temporaires ». L’émerveillement la surprise et les rires !!

… et ça semble bien rigolo à faire. On trouve sur internet quantité d’exemples de mauvais coups à faire faire à nos lutins, et certains sont franchement hilarants. Maman et Papa pourront eux aussi bien s’amuser. Un bon moyen de se défouler quand les enfants sont couchés 😉

CONTRE :

Encore faut-il le trouver, ce fameux lutin… Si la mode est telle au Québec, que l’on s’arrache les lutins dans tous les magasins de bricolage et de jardinage, de déco et même les pharmacies…, pour la France c’est une autre histoire !! Mieux vaut donc le fabriquer soit même.

… et certains enfants peuvent ne pas rigoler du tout. Imaginez ce qui se passe dans la tête de certains enfants à l’idée qu’un « petit bonhomme » prenne vie et se promène librement dans leur maison pendant la nuit ? Tout le monde ne réagit pas pareil.

Alors les lutins de Noël, vous en pensez quoi ? Prêt vous aussi, à en faire entrer un dans votre maison ?

Si c’est oui, vous pouvez rejoindre le groupe facebook, « La magie des lutins de noël » : https://www.facebook.com/groups/231678960332689/

lutins de noel 2

 

 
 
 
 
 
 
 
 
(Source photo: Pinterest – www.pouponsetcie.ca)
Retrouvez notre thématique « Noël » sur le blog et la boutique Fêtes vous même.

Vous aimerez peut-être également

One Response Comment

  • Québec me manque ! AH AH !  20 novembre 2014 at 16 h 43 min

    J’en avais vaguement entendu parler !!

    Ceci dit merci pour les approfondissements. C’est super sympa !

Laissez un commentaire

Veuillez saisir votre nom. Entrez une adresse Email valide Please enter a message.